ROCK AND ROLL & T shirts. (mars 2008)

Publié le par henry padovani

Je viens de rentrer de londres. On a fait notre premier concert depuis 25 ans. c'était franchement génial. Non pas parce qu on a joué à Londres - on l'a bien sur déjà fait plein de fois , même si c était il y a 25 ans, et il est clair qu on va y jouer encore plein de fois- mais simplement parce qu' on a super bien joué. Vraiment bien. Nous étions nous même bluffés par notre concert. Un son d'enfer, une patate énorme et bien sur une réaction à la hauteur de notre performance.
Jouer à londres était comme avant. Simple et rock and roll. Je devrais dire rock and roll, donc simple. Ou rock and roll, parce que simple. C est comme vous voulez .
Et ça n a pas chaumé : on repart avec une proposition de contrat de disques, 2 propositions de contrats d'édition et 2 promoteurs qui veulent nous faire tourner en angleterre. Pas mal après un concert.
Je crois que le plus beau compliment vient du manager des pretty things qui m'a dit que les flying padovanis étaient tout simplement essentiels au rock et à l'angleterre.
Ça fait du bien. Vais-je pour autant retourner vivre là bas ? je ne crois pas mais après avoir passé une quinzaine d'années en France, je suis content que ce simple concert ait remis mes pendules à l'heure, c'est-à-dire celle du méridien de Greenwich, c'est-à-dire GMT, l'heure de Paris moins 1 heure, en avance quoi………..

'Le rock est à la France ce que la cuisine est aux anglais.' Ce n'est pas moi qui ai dit ça, mais mon ami Lionel le dit souvent. Je crois qu'il l'a lu sur un t shirt. Ça lui a plu. C est surtout bien trouvé. Les anglais n'aiment pas qu'on leur dise qu'ils ne savent pas cuisiner car ils croient savoir le faire. Sûrement, la même chose s'applique aux français qui croient avoir assimilé le rock and roll . et croyez moi, ce n'est pas la faute de tous ces groupes qui jouent dans leur garage, qui font de leur mieux et qui cherche à exister mais qui ne trouve pas l'écho nécessaire à leur construction. ( surtout si ils sont en province..) Ils n'ont plus qu' à ne pas rater le rendez de la semaine : ne pas louper l'émission 'à la recherche de la nouvelle star' car on y prononce le mot 'rock' sans arrêt. Est-ce l'émission rock française ? probablement.. et oui, c'est difficile… i know..
Ce matin, je regardais les nouvelles et en parlant d'un concours de tricotage de vielles dames, la journaliste a dit : une grand-mère qui tricote, c est rock. Eh, oui… c'est rock..
Et si elle tricotait un pull avec une tête de mort, la plupart des rockeurs français bien pensants s'en feraient un orgasme.
Ici, tout est rock en fait. Tout…
Et tout le monde parle de rock et porte des têtes de mort..

L autre jour, vendredi dernier, on a joué au réservoir. Un concert de chauffe avant celui de Londres. On a décidé de ne pas faire payer l'entrée. C est ce qui a du décider la plupart des gens que je connais à ne pas venir. Car lorsque l'autre fois, quand je faisais un concert payant, ils sont venus à condition d'être sur la liste d'invités. C'est génial, non ? mais bon, c'est pas grave car beaucoup d'anglais sont venus assister au vrai premier concert des flying padovanis. Il y en avait plus que des français. Mais bon, on parle de rock and roll. Vous me direz, c'est pas très compliqué pour des anglais..ils prennent l eurostar et ils repartent le lendemain. Quand on est anglais et qu'on aime le rock, on se bouge, non ? Il y avait aussi des gens qui sont venus du Danemark pour la soirée… enfin c'était cool. Beaucoup de gens faut dire étaient pris… soit ils étaient en vacances, au ski ou alors avaient des choses bien plus importants à faire, quelqu' un m' a dit qu'il y avait des trucs ' rock' en ville, des genre de soirées où on compare les t shirts rock que l'on porte…… je sais, je reçois des mails à longueur de journée… c est là où il y a aussi les stars du rocks français qui montrent leurs plus beaux t shirts…
D'ailleurs, notre promoteur anglais est venu au réservoir mais pas notre promoteur français et notre maison de disques anglaise est aussi venue, mais pas notre distributeur français. Allez comprendre.

En revanche, j'ai eu le bonheur de voir Bertignac débouler au réservoir en compagnie de maurice suissa. Il s'est régalé m'a-t-il dit. Le lendemain, il jouait au stade de France en ouverture de Lille – Lyon.

Donc, la prochaine fois, on va faire payer l'entrée au réservoir, et on ne fera pas de guest list car il ne faut pas mélanger les genres. C est notre promoteur anglais qui l' a dit. En tous cas, on ne mettra que les potes qui sont venus au concert de vendredi. Desolé, so is life ! D'ailleurs vous savez en Angleterre, on ne pratique pas la guest liste, la liste d'invités, la plupart des gens payent. C'est un vrai business. Le promoteur cherche à gagner des sous et le groupe aussi. Donc, les gens respectent cela, ils le savent et ils ne cassent pas les pieds pour être à tout prix sur la guest list. Et puis, ils savent pourquoi ils vont à un concert. Les seuls gens qui m'ont cassé les pieds pour être sur la guest list, sont des français qui étaient à Londres ce jour là. Hallucinant ! du chantage, genre, on n'est pas sur la guest list, on ne pourra venir car on a un buget T shirt branchés, et après ça, on n'a plus d'argent à dépenser dans un concert.
Vous savez quoi, bon prince, je les ai mis sur la guest list. Et, ils sont arrivés en retard.
Mais vous savez quoi, j en ai rien à foutre. C'est la vie et le plus con est pour eux.

Le lendemain, je suis allé faire une session pour des mecs de sham 69, mat sargent qui était venu au concert la veille, et avec ' the rev', le guitariste des ' towers of london', on a joué 3 morceaux pour son prochain disque.
Journée, somme toute, très londonienne et rock and roll, avec en prime le match de Chelsea en bonus dans un pub d Hammersmith.

Donc, croyez moi, je ne flippe pas au contraire. Je remercie le ciel de m'avoir permis de re goûter à ce bonheur de jouer sur une scène anglaise. Merci, merci, merci, je suis né pour le rock and roll et ma place est sur cette scène là. Je veux ressentir l'écho de ma guitare dans le bonheur de ces gens qui ont ce truc qui coule dans leurs veines depuis toujours et qui m'ont témoigné encore leur besoin de m avoir à leurs cotés.

Donc, voilà, les flying padovanis sont de retour et l'Angleterre s'en réjouit.
On a du pain sur la planche car on doit enregistrer de nouveaux titres, faire quelques concerts, jouer avec les MC5 et les pretty things, des concerts pour des bikers dans le sud de Londres, je vous dirai quand et comment, normalement faire des trucs avec Little Stevens et puis on va jouer à hyde park avec police le 29 juin.
Evidemment, ça va être chaud.
Mais bon, c est rock and roll.

Avant de partir,pour la scène, j'essayerai de me trouver un bon T shirt. Mais je pense l'acheter à Paris … car , en tous cas, pour les T shirts, on est les meilleurs !
henry
P.s : je vais demander à Lionel où il a acheté le sien…

Commenter cet article