HADOPI - COUP DE GUEULE

Publié le par henry padovani

COUP DE GUEULE

N' en avez vous pas marre d'être pris pour des idiots? Ne trouvez vous pas que les maisons de disques en font un peu trop avec le projet de loi HADOPI?

Il est temps que les artistes se remettent au centre du débat. Je ne parle pas des artistes qui passent à la télé pour vous dire qu'ils ont confiance dans les maisons de disques, et qu'elles sauront gérer au mieux leurs intérêts.. Ceux là ont trop peur de perdre leur contrat si
ils l ouvrent. Ou alors, ceux là n ont pas ou plus de conscience.

Dire que les intérêts des artistes sont forcement liés à ceux des maisons de disques est comme dire que les intérêts de maraichers sont forcement liés à ceux des centres leclerc.

Quand je vois des artistes passer à la télé est dire qu ils sont toujours idéalistes, ça me fait gerber.

Le seul truc c est qu il faudrait que les artistes descendent de leur piédestal, et là je parle de tous les vrais artistes. Ceux qui passent à la télé et qui minaudent ou donnent leur pseudo coup de gueule, qu ils y restent. Un jour, ils ne seront plus rien et regretteront leurs
paroles. Et si le public continuera à les aimer pour leurs ' coups de gueule' televisés, ils ne pourront plus regarder les autres dans les yeux. En tous cas, je leur dis ce que je pense! Et ils le savent.Ils faudrait remonter les manches et exiger d être remis au centre du débat. Comme en Angleterre.., qu on admire tant pour sa musique et ses artistes,où les maisons de disques demandent aux groupes et au public de leur montrer la voie. Les temps ont changé et les maisons de disques ( d ailleurs, si elles s intéressaient à la musique, elles s
appelleraient maisons de musique, vous ne croyez pas..) ne peuvent plus gagner, comme elles le font, 90% de ce que rapporte une chanson.La production a changé et ne coute plus autant, le cout du produit aussi, il est quasiment nul, le marketing aussi, et ce sont les gens, c est le public qui impose ses choix. Comme d ailleurs, cela devrait être.Les maisons de disques continuent à chercher à imposer leur soupe au public et elles présentent le problème comme un problème économique, agitant le spectre des licenciements et celui de la crise grave aux politiques qui ne comprennent rien à la création et aux artistes.

Oui, les artistes devront retrousser les manches et aller chercher leur public. Descendez de votre piédestal et mettez les mains dans le cambouis. Arrêtez d être des assistés ou de vouloir le devenir. Arrêtez de ne penser qu'à vous! Arrêtez d avoir peur de la concurrence, au contraire souhaitez la, creer cette communauté de passionnées solidaires, soyez solidaires! tout est là. il est presque insupportable de d entendre tous ces ' artistes' parler de l epoque dorée des la new wave anglaise et de voir qu ils ne comprennent pas qu avant tout, ces gens se battaient contre un establishment, et qu ils se battaient ensemble, tous pour un, un pour tous. voilà l esprit.

copier le look et signer le projet de loi hadopi..ah il est beau notre plateau d artistes. Essayez de comprendre que en défendant les maisons de disques vous tuez la création. tout le contraire de ce que dit pascal negre..oui, c est vrai..croyez qui vous voudrez!!! Qu on fait les maisons de disques françaises pour la recherche et le développement de nouveaux artistes?

Il y a 30 ans les maisons de disques décidaient de sacrifier les petits disquaires pour s engouffrer dans la grande distribution. Pensez vous qu ils pleuraient pour tous ces boulots perdus? Non, ils sentaient qu avec l'avènement du cd ils pourraient fourguer encore plus de produits! Ils ont tué la musique ce jour là. On connait les coupables!!

soyez plus forts! Défendez vous! Je parle aux artistes! Rappelez vous, lorsque le pen est passé devant jospin. On n aime pas le pen et on préférait jospin. Seulement on a regardé faire et le pen est passé! C est pareil! Si vous ne vous défendez pas, la loi passera. Et si cette loi passe, même si elle sera vite fait caduque et inopérante, c est le signal qui est mauvais!

Quant à tous les artistes que je vois passer à la télé, avec leur coups de gueule  programmés par leur attaché de presse, et tous les artistes qui défendent cette loi, je vous vomis! Vous me dégouttez! Vous n aurez jamais mon respect!
Et quand je dis tous, je dis tous!

Commenter cet article